Epis de maïs
CHAPITRES :

Alimentation animale, humaine, industrie : les débouchés du maïs sont multiples. D’autant plus que dans cette plante, toutes les parties sont valorisées.

Un grain riche en amidon

C’est pour son grain riche en amidon que le maïs a d’abord été domestiqué. Encore aujourd’hui, il reste avant tout une culture vivrière dans les pays en développement, où il est consommé sous forme de bouillie, pâtes ou encore galettes cuites. Dans les autres pays, il est surtout devenu une base importante pour l’alimentation animale. Il devient également, de plus en plus, une matière première pour l’industrie, tout en gardant une place dans l’alimentation humaine (maïs doux, maïs pop-corn et maïs transformé entrant dans la préparation de produits alimentaires).

Alimentation animale, premier débouché

Dans le maïs, tout peut être valorisé pour l’alimentation du bétail : les grains comme le feuillage. Pour les bovins, on utilise le maïs plante entière, ou maïs fourrage ; il peut être consommé toute l’année grâce à l’ensilage, technique de conservation par fermentation. En fonction de la variété, des conditions de culture et de récolte, ou encore de la qualité de conservation, le maïs fourrage peut apporter jusqu’à 80 % de l’énergie et 40 % de l’azote nécessaire aux ruminants.

Le maïs grain est quant à lui destiné principalement aux porcins et aux volailles. Il est là encore apprécié pour son apport énergétique élevé, grâce à sa richesse en amidon et à l’huile de son germe. Il peut aussi être livré aux industriels de l’alimentation animale, pour être intégré dans les aliments composés.

« 70 % du maïs produit dans le monde est utilisé en alimentation animale »
www.agpm.com
Le saviez-vous ?: 

Le grain de maïs est un aliment très complet. Il est constitué essentiellement d'amidon (environ 70 %) contenu principalement dans l'amande. Mais il renferme aussi :

  • des protéines (link is external) (environ 10 %),
  • des matières grasses (environ 5 %),
  • des minéraux (calcium, phosphore),
  • et des vitamines.

Matière première pour l’industrie

Le maïs représente également une matière première très intéressante pour l’industrie, à la fois pour fabriquer des produits alimentaires ou non alimentaires. Pour accéder à l’ensemble de ces débouchés, le maïs passe généralement par une première étape de transformation, qui peut être de l’amidonnerie (on valorise alors l’amidon contenu dans le grain de maïs), de la semoulerie (le maïs est moulu), ou de la distillerie (fermentation des grains de maïs). L’amidonnerie produit une large palette de produits extraits de l’amidon de maïs, qui peuvent être utilisés dans de nombreux débouchés : préparations alimentaires (soupes, charcuteries, sauces, crèmes glacées, etc.), produits sucrés (boissons, biscuits, etc.), mais aussi très largement dans le secteur non alimentaire (pharmacie, papeterie, textile, cosmétique, détergents, etc.). Les semoules de maïs sont quant à elles utilisées en brasserie (en complément du malt) ou intégrées dans diverses spécialités culinaires (polenta, corn flakes, biscuits apéritifs, etc.). Quant au maïs distillé, il est soit utilisé seul (gin), soit en mélange avec d’autres alcools, par exemple pour la confection de whiskys.

« 1 500 utilisations du maïs ont été répertoriées »
Géographie amoureuse du maïs, Lattès, 2012, de Sylvie Brunel

Un usage encore plus large à venir

Si le maïs est déjà présent dans de nombreux produits du quotidien, d’autres débouchés se dessinent encore, notamment autour de l’amidon de maïs : remplacement des phosphates dans les lessives par des éthers de glucose obtenus à partir d’amidon de maïs ; introduction d’amidon de maïs dans les polymères pour rendre les matières plastiques biodégradables, etc. Le maïs peut également être utilisé comme source d’énergie renouvelable : bioéthanol, biogaz, biométhane.

Dans le maïs, rien ne se jette !

Partie centrale de l'épi de maïs, la rafle est utilisée dans le compost, pour fabriquer de la litière pour animaux, des matériaux pour l'isolation thermique ou phonique, pour le polissage des métaux, etc. Dotée d'un pouvoir calorifique intéressant, elle peut aussi être utilisée comme source d'énergie (chauffage domestique, combustible pour barbecue).

Source : www.agpm.com

En savoir plus : 

Le maïs dans l’alimentation animale : http://www.agpm.com/mais_animal.php

Les produits dans lesquels on retrouve le maïs : http://www.cetepimepate.fr/une_cereale_multi_usages_et_multi_facettes-10.html

Les utilisations du maïs : http://www.gnis-pedagogie.org/mais-utilisation-alimentation-industrie.html

Le maïs, source d’énergies et de biomatériaux : http://www.maisculturedurable.com/source_denergies_et_de_biomateriaux-28.html

Marie Martenot (Symbiotik), Anne Zanetto & Alain Charcosset (INRA)