le CRB Citrus

Station de San Giuliano, CRB Citrus

La structure et la collection

Le Centre de Ressources Biologiques CITRUS est situé dans la plaine orientale de la Corse, à San Giuliano (42°17'N et 9°32'E). Il est certifié selon la norme NF S96-900 « Qualité des centres de ressources biologiques (CRB) - Système de management d'un CRB et qualité des ressources biologiques » depuis le 06/08/2014. Le CRB CITRUS abite l'une des cinq plus grandes collections d’agrumes au monde, qui occupe le premier rang des collections européennes et méditerranéennes. Sa richesse et la qualité du matériel qui y est conservé sont connues et reconnues internationalement.

Le CRB CITRUS se singularise également des autres collections mondiales par une conservation en plein champ de matériel végétal exempt de maladies de dégénérescence connue, grâce au contexte phytosanitaire exceptionnel de la Corse. Le matériel peut donc être évalué en condition de production et diffusé dans le monde entier. Un processus de contrôle sanitaire régulier garantit la qualité sanitaire du matériel végétal issu du CRB CITRUS de San Giuliano.Le CRB CITRUS a été constitué sur plus de 50 ans à partir d’introductions en provenance de 42 pays d’origine. 863 cultivars y sont conservés appartenant aux trois genres botaniques des agrumes, Citrus (650 cultivars), Poncirus (51 cultivars) et Fortunella (5 cultivars), mais aussi des hybrides interspécifiques et intergénériques (140 cultivars) comme les citranges, les  citrumelos, les tangors, les tangelos et 51 cultivars de genres apparentés aux agrumes. Au sein du genre Citrus, le groupe des mandarines (161 cultivars) et des clémentines (60 cultivars) est particulièrement riche en diversité et fait du CRB CITRUS de San Giuliano la première collection mondiale pour ce groupe d’agrumes.

La quasi-totalité des variétés cultivées dans les grandes zones agrumicoles mondiales est présente à San Giuliano. Un même cultivar peut être représenté par plusieurs introductions (date d’introduction différente ou pays de provenance différent). D’éventuelles variations, souvent dues à l’accumulation de mutations somaclonales, étant possibles, les différentes introductions d’un même cultivar sont identifiées comme différentes : ce sont des accessions. Ainsi, les 863 cultivars du CRB correspondent à 1085 accessions différentes et couvrent près de 13 ha. Chaque accession est représentée au champ par 2 à 4 individus greffés ou non. Le cas échéant, le porte-greffe est identifié.

Actuellement, nous développons une réflexion sur l’optimisation de la gestion de ces ressources génétiques afin de réduire les couts, d’assurer la pérennité de leur conservation, et d’enrichir la collection à bon escient, sans augmenter les surfaces plantées. Une alternative, ou plutôt une forme complémentaire offrant plus de sécurité, la cryoconservation, est à l’étude. Même si cette technique est applicable à bon nombre d’espèces, elle semble peu propice à des espèces comme le Poncirus trifoliata et les kumquats en raison de leur forte sensibilité à la dessiccation. Par ailleurs les espèces mono-embryonnées comme les cédratiers ou les pamplemoussiers ne peuvent être conservées sous forme de graines. Des alternatives comme la cryoconservation d’apex seront étudiées pour ces espèces.

Source (c) INRA